Les temps d’attente

Les temps d'attente du consommateur sont optimisés pour ne pas dépasser le seuil de tolérance de ces derniers.

La publicité est acceptée lorsque les temps d'attente sont tolérés par le consommateur.

Professionnel de la publicité contextuelle et du Wait marketing, Yves Gillot s’est penché sur les temps d’attente, c'est-à-dire ceux qui nous sont imposés dans la vie quotidienne. L'acceptation de cette attente est soit tolérée soit refusée mais ne laisse jamais le consommateur indifférent.

Les services marketing des grandes entreprises connaissant l’importance de communiquer à ces moments d’attente tolérée; il en va tout autrement des PME qui n’ont pas les moyens de salarier un employé marketing diplômé…

Diana Derval (experte en neuromarketing) nous démontre que nos capacités de mémorisation d’un message publicitaire sont de 27-50% en situation d’attente toléré et indéterminée; à contrario des autres situations 15-17%.

De cette opportunité indéniable pour les marques, il faut se poser les bonnes questions sur la journée type du clients type pour y détecter les bons vecteurs :

  • le lieu idéal
  • la durée d’utilisation du lieu par le client.
  • la durée acceptée d’attente selon le lieu (gare – salle d’attente du médecin -cinéma …)
  • le délai d’attente limite (au delà duquel, l’attente est refusée).

Aujourd’hui, le consommateur exige l’immédiateté; à l’image de la technologie de communication de plus en plus rapide (2G-3G-4G-4G+-5G…), nous dormons moins, mangeons plus vite...Nous n’acceptons plus d’attendre.

Alors que l’attente aux urgences d’un hôpital est stressante, l’attente trop longue aux caisses d’un magasin est jugée énervante; dans les deux cas, tout message publicitaire est inopérant, voir incongru dans le cas des urgences.

Selon une étude de Wincor Nixdorf, 9 français sur 10 considèrent comme très important, le temps d’attente aux caisses; à tel point que pour 74% d’entre eux, il s’agit du point essentiel d’amélioration que l’enseigne doit proposer à ses clients.

Pour optimiser la mémorisation d’un message publicitaire, il est évident que le délai d’attente toléré est le seul moment propice; toute la période qui suit est une situation d’attente refusée dans laquelle aucun message publicitaire ne puis passer.